Quelles aides financières pour créer mon entreprise ?

Lors de la création d’une entreprise, l’étape cruciale consiste à réunir le capital suffisant. De nos jours, il y a différentes aides financières qui sont octroyées par l’État ou par les établissements bancaires dans le but d’accompagner les jeunes entrepreneurs dans la création de leur entreprise. Voici les principaux modes de financement possibles.

L’aide à la reprise ou à la création d’entreprise ou NACRE

L’NACRE ou Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise est un dispositif de financement qui aide les demandeurs d’emploi ainsi que les jeunes entrepreneurs à trouver les fonds nécessaire à la création d’une entreprise ou en cas de reprise de société. En d’autres termes, l’NACRE fait partie des aides à la création d’entreprise. Il peut octroyer un prêt avec un taux de remboursement zéro. Dès le lancement du projet, le créateur d’entreprise est exonéré de façon partielle des charges sociales. Actuellement, le taux d’exonération est de 50%. Cependant pour être bénéficiaire de cette aide, il faut remplir certaines conditions. Le demandeur doit avoir au minimum 18 ans et au maximum 25 ans. Il devra être également un travailleur indépendant ou un demandeur d’emploi indemnisé. Pour obtenir ce type de financement, il faut effectuer une demande auprès du CFE.

Aide à la reprise et à la création d’entreprise ou ARCE

L’ARCE ou l’Aide à la Reprise et à la Création d’entreprise fait partie des aides à la création d’entreprise. Ce type de financement est destiné aux repreneurs ou aux créateurs de société se trouvant en France. Pour bénéficier de cette aide financière, il est nécessaire de remplir quelques conditions. En réalité, l’allocataire doit disposer d’une justification de l’ACRE ou Aide aux chômeurs créateurs d’entreprise. Pour être bénéficiaire, le demandeur d’emploi ne doit pas jouir du cumul de l’ARE ou l’allocation d’aide au retour à l’emploi. Il doit aussi apporter un justificatif pour la reprise ou pour la création d’entreprise, comme un extrait Kbis. Ainsi pour éviter les soucis financiers lors de la création d’une société, le recours à l’ARCE est une bonne option. Cette aide est octroyée par le Pôle Emploi.

Le financement participatif à la création d’entreprise

Il s’agit d’un procédé qui permet aux créateurs d’entreprise de demander le capital qui leur est indispensable pour reprendre ou pour créer une entreprise. Plus précisément, le financement participatif ou également appelé le crowdfunding fait partie des aides à la création d’entreprise. Le système de ce type de financement se fait par la récolte de fonds sur Internet. Il offre de nombreux avantages. Pour effectuer cette récolte de fonds, il faut publier le projet en ligne pour que les internautes puissent le voir. Il est de plus en plus prisé et permet aux différents entrepreneurs d’effectuer des levées de fonds sous forme de prêts, de dons ou d’investissements.

Qu’est-ce que c’est une franchise ?
Guide pratique pour créer une entreprise au Luxembourg