Développer l’agriculture urbaine : une vraie tendance pour les années à venir

Ces dernières années, l’agriculture urbaine et périurbaine connaît un certain regain. Aussi bien sur les toitures, sur les murs, dans les parkings, des jardins potagers, sur des terrains abandonnés que dans les microformes urbaines, il n’est pas rare de trouver des activités agricoles. Vous souhaitez savoir un peu plus sur l’avantage de ce type d’agriculture ? Vous voulez lancer un projet d’agriculture urbaine. Voici quelques éléments essentiels à connaître pour vous donner un coup de pouce.

Quels produits cultiver ?

Apiculture, verger, jardin potager, aviculture, floriculture et bien d’autres, d’innombrables activités agricoles s’offrent à vous lorsque vous décidez de débuter l’agriculture urbaine et périurbaine. En effet, l’élevage animal est relié à une réglementation beaucoup plus important, à savoir la santé et la sécurité de l’animal. Dans ce cas, il s’avère beaucoup plus difficile d’entrer dans le monde de l’agriculture urbaine. Contrairement à cela, certains légumes ne réalisent que des cycles de 60 jours, ce qui vous propose un gain de temps envisageable ainsi que des expériences non négligeables pour de nouvelles cultures.

Quel mode de culture adopter ?

Selon votre souhait de rendement, surtout votre installation et votre capacité d’investissement, vous aurez la possibilité de choisir entre différents modes de cultures. À titre d’exemple, si vous souhaitez réaliser des potagers et des vergers, il vous est possible de miser sur la culture en pleine terre, sous serre en aquaponie ou en hydroponie. Et pour faciliter le commerce de vos produits provenant de l’agriculture urbaine, soit vous vous rendez vers les Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne, soit vous vendez directement vos produits auprès des consommateurs ainsi que des habitants du quartier. Une autre option consiste à les vendre sur les marchés ou aux supermarchés pour la grande distribution. Tout cela ne vous empêche pas de faire des contrats avec les RIE, restaurants et cantines.

Quels sont les atouts de l’agriculture urbaine ?

D’après le rapport du Conseil économique, social et environnemental et surtout les premiers retours d’expérience, l’agriculture urbaine présente des avantages non négligeables aussi bien sur le plan économique, social qu’écologiques. De prime abord, étant donné que vous serez le futur producteur, dans ce cas, vous bénéficiez de productions beaucoup plus importantes par rapport aux commerces intermédiaires. Cela s’explique en effet par la vente en direct de vos produits et non avec des intermédiaires. On peut dire que l’avantage économique réside sur le fait que vous pouvez vendre vos produits à prix rémunérateurs. En ce qui concerne les bénéfiques sociaux, ceux-ci semblent vraiment multiples. En plus de valoriser et hausser le foncier autour des endroits d’agriculture urbaine, vous participez également à la création de l’emploi, notamment pour ceux qui sont en réinsertion professionnelle. Aussi, se lancer dans l’agriculture urbaine permet de créer un lien social en nourrissant de nombreux habitants du quartier et des citadins. En termes écologiques, cette option est en mesure de favoriser la biodiversité en ville tout en améliorant le développement de l’agriculture urbaine. Mieux encore, grâce à cela, vous aurez la possibilité de lutter contre l’imperméabilisation des sols tout en recyclant les déchets, l’eau et l’air.

 

Les applications alimentaires : les tendances pour se faire une place sur ce nouveau marché
Le marché du vegan en croissance constante